Essai | Ford Transit custom

Autovista

11 oct. 2012, Newsletter

FORD TRANSIT CUSTOM : VOUS AVEZ DIT « COMPACT » ?

Ford renouvelle la gamme Transit en commençant par les compacts. Baptisés Custom, ils se démarquent immédiatement par leur taille, le plus grande du segment.

Avec plus de six millions de véhicules produits en 45 ans, le Ford Transit est devenu le véhicule utilitaire le plus vendu en Europe. Pour cette nouvelle génération, la gamme se dédouble : d’un côté, les véhicules lourds (2 t de charge utile) ; de l’autre les compacts (1 t de charge utile) regroupés sous l’appellation de Transit Custom. Ce faisant, Ford ne fait que répondre aux demandes d’utilisateurs toujours plus soucieux de polyvalence.

Ainsi, le Transit Custom est-il nettement plus gros que ses concurrents du segment. Il propose d’emblée près de 6 m3 de volume utile pour un PTAC allant de 2 500 à 3 325 kg. Au passage, la gamme adopte la nomenclature qui tend à se généraliser chez la concurrence : les C, CP, M, MP, MS, L et LS laissent place à des L1H1, L1H2, L2H1 et L2H2.

Ses dimensions (4,97 m en L1 et 5,34 m en L2 pour 1,41 m de haut) permettent au Tran-sit Custom d’afficher des caractéristiques de vrai fourgon. L’espace de chargement, séparé de l’habitacle par une cloison pleine, offre ainsi un volume sans équivalent sur le segment : 5,95 m3 en L1H1 et 6,80 m3 en L2H1. Les futures versions à toit surélevé (H2) arriveront à presque 9 m3.

Côté pratique, on notera la trappe aménagée dans la cloison et ouvrant sous le siège du passager (du moins tant que l’on n’opte pas pour un siège individuel). Elle augmente de 53 cm la longueur de chargement (2,55 m en L1, 2,92 m en L2). Ce volume supplémentaire est accessible depuis l’habitacle, l’assise du passager pouvant se soulever. L’habitacle bénéficie d’une belle qualité de présentation et d’assemblage. Si les rangements ne sont pas légion, on appréciera la position de conduite facile à trouver grâce aux différents réglages du volant et du siège. Celui-ci est confortable en dépit d’une certaine fermeté mais manque d’un peu de maintien latéral. La place centrale ne conviendra qu’aux petits parcours. Si elle n’est pas occupée, une tablette peut être dépliée de son dossier.

Sur la route, le Transit Custom se révèle agréable et facile à mener. Le comportement est sain et l’ESP veille. L’insonorisation est excellente, fruit d’une aérodynamique soignée (Cx de 0,37), d’une rigidité augmentée et de joints de portières épaissis. Les surfaces vitrées confèrent une bonne visibilité tandis que la direction se montre précise, tout comme la commande de boîte, guidée par un levier au tableau de bord. Last but not least : le Transit dispose enfin d’un freinage efficace.

Côté motorisations, le capot abrite un quatre cylindres Diesel 2.2 décliné en 100, 125 et 155 ch, tous munis d’un Stop&Start. Le 125 ch, avec ses 350 Nm de couple à 1 600 tr/mn semble un bon compromis. À côté des versions utilitaires, le Transit Custom est également disponible en versions particulières Kombi et Tourneo.

Technologie moderne, qualité du comportement dynamique, réels efforts sur le style et le confort... Ford a mis tous les atouts dans le jeu de son Transit Custom pour faire une entrée remarquée sur le marché de l’utilitaire compact où sa taille bouscule quelque peu la donne tandis que ses tarifs ne manquent pas d’attrait. Sylvain LHOTE

Commentaires


comments powered by Disqus

A propos de l'Auteur

Autovista

AutovistaAutovista

Autovista